Questionner l’influence de l’UNRWA est important et justifié

Dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient, il est important et justifié de questionner l’influence de l’organisme de secours de l’ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

L’Association Suisse-Israël (ASI) a démontré, de manière répétée, le manque de transparence du financement et de l’utilisation des fonds par l’UNWRA. Elle a également des doutes sur la volonté de l’Organisation d’interdire des livres extrêmement critiques à l’égard d’Israël dans les écoles. Ainsi, elle soutient l’effort du Conseiller fédéral Ignazio Cassis de mettre ces discussions à l’ordre du jour de la politique suisse et de favoriser de nouveaux schémas de pensée.

De se raccrocher à des buts irréalistes empêche tout mouvement en faveur d’une quelconque solution au conflit. Le Conseiller fédéral a exprimé, lors d’interviews avec différents quotidiens, ce qui devrait être clair pour toutes les parties prenantes au processus, aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger.